Posts by Admin

Un nouveau souffle pour Champsecret

Un nouveau souffle pour Champsecret

« Champsecret » bénéficie d’un environnement naturel exceptionnel et de multiples ressources qui ne doivent pas toutes rester secrètes …
L’association « le champ du possible » se donne le défi de partir à la découverte de ces secrets de la nature, de les partager et surtout d’agir pour les protéger.
« Le champ du possible » ambitionne de réunir tous ceux et toutes celles qui s’intéressent au respect de notre milieu naturel et sont prêts à apprendre ou à partager leurs savoirs à son sujet.
L’éthique de l’association repose sur des valeurs humanistes : respect de l’autre, respect de l’environnement, honnêteté et intégrité morale.

Vous voulez en savoir plus sur les secrets de Champsecret ?

Vous voulez partager vos précieux savoirs ?

Vous voulez faire mieux pour préserver nos trésors naturels, culturels…?

Alors vous êtes attendus pour apporter un nouveau souffle à Champsecret en adhérant au « Champ du possible 61 »

En savoir +

Randonnée ornithologique

Randonnée ornithologique

Profitant du superbe soleil normand, l’association le Champ du Possible avait donné rendez-vous dimanche matin à ses adhérents pour une randonnée ornithologique.

Plus d’une trentaine de personnes se sont ainsi retrouvées à l’Étoile d’Andaines. Guidée par Stéphane Lecoq – membre du Groupe Ornithologique Normand – et par des gardes forestiers, le but de cette randonnée était de découvrir les oiseaux qui vivent dans nos forêts et notre bocage.

Malgré un équipement bien fourni en jumelles et appareils photos, peu d’oiseaux ont pu être surpris en plein vol. La présence d’un groupe de personnes et l’heure tardive (quoique matinale pour certains) ne les incitèrent pas à montrer leur plumage !
Fort heureusement, cela ne les a pas empêchés de chanter ! La randonnée s’est donc poursuivie tout en écoutant les oiseaux, ce qui a permis de découvrir toute la variété et la multiplicité de leurs chants. Chaque espèce peut ainsi être reconnue grâce à son ramage, comme a pu le prouver Stéphane Lecoq à de nombreuses reprises. Et contrairement aux idées reçues, ce n’est parce qu’un oiseau chante fort qu’il est nécessairement gros !
Une véritable découverte auditive !

Certaines espèces ont également pu marquer les esprits, comme le martinet. Cet oiseau, présent dans le bocage de mai à août, a la particularité de ne jamais se poser, sauf pour se reproduire ! Dotés d’ailes trop grandes et de pattes trop petites, il est contraint de voler sans cesse et de se nourrir dans les airs.

La découverte des milieux de vies des oiseaux était aussi l’objet de cette randonnée. Tous les oiseaux ne dorment pas dans le nid en haut de l’arbre ! En parcourant la forêt, les randonneurs ont pu voir les différentes cachettes des oiseaux. Certains feront leur nids dans les buissons alors que d’autres iront se nicher dans des loges, creusées par les pics puis abandonnées, à l’intérieur même des arbres.
Le repérage des arbres habités, effectué par les ornithologues, est donc une mission essentielle pour la préservation de la diversité. En effet, les ornithologues pourront ensuite transmettre ces informations à l’Office National des Forêts qui veillera alors à ne pas abattre les arbres où logent des espèces rares.
Depuis quelques années, des arbres « morts » sont aussi laissés en forêt. Et non, ils ne sont pas laissés là par négligence ! Ces arbres constituent en réalité une réserve de nourriture importante pour les oiseaux et peuvent aussi leur servir de maison.

Cette randonnée ornithologique s’est conclue par un apéritif normand accompagné de far breton. Découverte, partage et mixité, comme le veut le Champ du Possible !

En savoir +

Premières plantations dans le jardin écologique du Champ du Possible.

Premières plantations dans le jardin écologique du Champ du Possible.

Dimanche 12 avril à Champsecret.
Premières plantations dans le jardin écologique du Champ du Possible.

Ce sont plus de vingt personnes qui se sont réunies ce dimanche matin pour continuer, ensemble, la « révolution douce du jardinage », dans la joie et la bonne humeur ! Bêches, brouettes, pelles et seaux faisaient encore une fois partie de l’équipe !

Une des missions au programme de la matinée était de continuer l’aménagement du jardin. Même si les travaux ont bien avancés lors des précédentes matinées, il restait encore du nettoyage et de la mise en place. Il fallait également préparer le terrain pour accueillir les cultures futures. De la paille et des copeaux de bois ont donc été déposés et étalés selon les plans imaginés pour préparer la terre. Tout cela bien sûr sous les yeux et les conseils avisés de nos deux « superviseurs » Éric et Dominique !

La seconde mission de la matinée consistait à commencer les plantations ! Des membres de l’association sont ainsi généreusement venus avec leurs propres plants pour leur donner une seconde vie dans le jardin écologique ! Les premières plantes à fruits (framboisiers, fraisiers, etc.) du jardin ont ainsi pu être plantées dans la parcelle qui leur était réservée.
Que le début de l’aventure de la pousse commence !

Cette matinée s’est donc déroulée sous le signe du partage et de la convivialité, vocation chère à notre association.

Le soleil nous faisant le plaisir de sa présence au mois d’avril, il a été décidé de se retrouver le jeudi soir à partir de 17h30 pour continuer ensemble l’aventure du jardin. La prochaine session sera ainsi consacrée aux finitions de la porte (qui a retrouvé toute sa jeunesse !), au « démotage » pour préparer le terrain aux pommes de terre et aux prairies fleuries et au « remotage » pour une culture sur butte.

IMG_5148

En savoir +

Préparation du jardin écologique

Préparation du jardin écologique

Dimanche 22 Février à Champsecret : Préparation du jardin écologique de l’association « le champ du possible »

 

Ils étaient une bonne vingtaine, tous équipés de divers outils : des pelles, des fourches, des serpettes, des pioches, des boîtes à outils, des brouettes, des tronçonneuses, des tracteurs et une remorque .

Pour faire la révolution ? oui, pour faire la révolution douce du jardinage écologique.

 

Tout d’abord, Gwenael Landais et Christophe Legentil ont retracé l’historique du projet.

Depuis 6 mois, l’association « Le champ du possible » souhaite créer un jardin expérimental écologique. Le but est de partager un lieu où on se donne pour objectif de de conduire des expériences écologiques de jardinage.

Dans ce jardin, on apprendra, on expérimentera et on partagera les savoir-faire.

On va tester la permaculture (jardinage sans labour), la technique du jardin en porte-feuilles ( le président en est l’initiateur !) , la technique du jardinage en lasagnes, etc…

 

Par ailleurs, des rendez-vous sont déjà pris avec des « experts »

Des animateurs du CPIE (centre permanent d’initiatives pour l’environnement) sont sollicités pour apporter leurs conseils sur les expositions à choisir pour les cultures et les plantations. Des « croqueurs de pommes » doivent venir conseiller l’association sur la plantation d’arbres fruitiers, l’entretien et la greffe d’arbres.

Les citoyens en quête de connaissances ou de nouvelles méthodes de jardinage seront invitées à venir visiter et pourquoi pas à leur tour, à expérimenter !!!

A plus long terme, l’association envisage de proposer des animations au jeune public.

 

Pour l’heure, ce dimanche, les membres de l’association se retrouvaient pour nettoyer et préparer le terrain.

Plusieurs groupes se sont mis à la tâche : Restauration des entrées du jardin, élagage des arbres, préparation du terrain pour l’expérimentation de la permaculture (paillage de la parcelle, mise en place de compost), élimination de la renouée du Japon (une plante invasive qu’il faut maîtriser).

 

Tous les premiers travaux se sont faits dans la bonne humeur.

Les membres de l’association attendent avec impatience les prochains rendez-vous !!!

Les membres de l’association remercient particulièrement Mme Grand, propriétaire des lieux qui prête gracieusement ce terrain, ancien potager du manoir et l’exploitant, M. Salles qui exploitait cette parcelle.

En savoir +

Sortie « Vestiges de guerre »

Sortie « Vestiges de guerre »

Ce dimanche 1er février , l’association « le champ du possible » proposait à ses adhérents de découvrir un aspect historique de la forêt des Andaines .

Gwenael Landais, Christophe Hiron et Romuald Hueslot nous ont emmené sur les traces laissées par la seconde guerre mondiale.

En 43, L’armée allemande a perdu le contrôle aérien de ses actions et se replie sur les terres et organise toute la logistique du mur de l’atlantique. Le massif des Andaines devient un lieu stratégique où des stockages d’essence, de munitions et d’alimentation sont organisés. Trois lieux sont bien connus en forêt d’andaines et se nomment Bertha, Martha et Victor
Ce matin , nous sommes sur le lieu Bertha , centre de stockage d’essence et d’huile .

Nos accompagnateurs nous font identifier les lieux de stockages qui montrent des reliefs particuliers : artères creusées dans le sol pour stocker les bidons dont restent encore quelques carcasses.

Aujourd’hui, le relief de ces grandes parcelles de forêt se caractérisent par de nombreuses mares aux formes diverses. Le travail de repérage des historiens,David Capsturnwell et Alain Hairie a permis de retrouver les origines de celles-ci : le plus souvent lieux de stockage de matériel , lieux de surveillance ou de protection des hommes et traces de trous de bombes . Quinze bombardements ont eu lieu sur le massif et l’ont incendié. Les places stratégiques étaient connues des résistants dont André Rougeyron qui fût maire de Domfront.

Si la forêt est aujourd’hui reconstituée, elle porte à la fois les traces des blessures de cette époque et, aussi les germes de nouveautés écologiques. Le travail minutieux de préservation de ces traces, piloté par l’ONF a donné lieu à la formation de mares qui génèrent une riche biodiversité. La nature a su reprendre ici ses droits. Aux hommes de l’observer et de composer maintenant avec elle, le plus respectueusement possible.

 

En savoir +