Sortie à Plancoët et à Saint-Jacut de la mer chez nos amis bretons !

Sortie à Plancoët et à Saint-Jacut de la mer  chez nos amis bretons !

Dimanche 16 juin, nous avions rendez-vous avec nos amis bretons de Bretagne Vivante à Plancoët à 10 heures. Ce qui supposait se lever tôt, car deux heures de route nous attendaient. Tout le monde était présent sur le parking de l’église de Champsecret. Dix-neuf courageu.x.ses -dont trois jeunes, bravo à eux ! – se sont ainsi répartis dans 4 voitures. Nous étions pile à l’heure sur le parking de la source de Plancoët, où nous avons été chaleureusement accueillis, avec force crêpes, craquelins, confitures et café… Yves nous a ensuite guidé sur le site du Tertre de Brandefert et nous a parlé avec passion de ce « petit bijou de la Biodiversité ordinaire », ayant fait l’objet d’un Contrat Nature Régional territorial. Depuis le sommet du Tertre -80 mètres quand même !-, Yves nous a fait une lecture du paysage et par là, nous a raconté l’histoire de Plancoët et même celle de la Bretagne, en évitant de parler, par égard pour nous, des envahisseurs normands, mais plutôt des envahisseurs Vikings ! Nous avons été jusqu’à une ancienne carrière qui est devenue une zone humide riche de 14 espèces d’odonates (libellules), couleuvres à collier ou insectes aquatiques. C’est un site superbe, dominé par des « falaises » de Phtanite, roche siliceuse très dure, difficilement observable, car d’habitude enfouie dans les profondeurs de la Terre… Puis la balade s’est poursuivie à travers les prairies naturelles, petit paradis pour les sauterelles, criquets, papillons de jour et de nuit et autres araignées…et où il a fallu tâtonner un peu pour retrouver notre chemin et le parking pour la pause déjeuner.
Après s’être sustentés, nous avons pris la direction de la pointe de St Jacut de la mer. Nous avons compris pourquoi on appelle cette partie de la Bretagne « la Côte d’Emeraude », les couleurs de la mer étant mises en évidence par un soleil bienvenu. Là, deux groupes se sont formés, l’un préférant « baguenauder » et observer les sternes de Caugek, Pierregarin et de Dougall sur l’île de la Colombière, à l’aide de lunettes d’observation mises à disposition par des membres de Bretagne vivante, et l’autre ayant choisi de marcher vers la pointe du Chevet sans trop s’attarder pour ne pas se trouver encerclé par la mer montante, comme ce tracteur de pêcheur qui a failli servir de bouchot à moules !
Après l’incontournable « goûter », nous nous sommes séparés en nous disant « au-revoir et à la prochaine ! ».
Merci à toute l’équipe de Bretagne Vivante « Rance-Emeraude » pour cette très belle journé

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *